La recherche de métaux lourds dans les produits cosmétiques - Parole d'expert

Les éléments inorganiques peuvent être introduits dans les formulations cosmétiques soit en tant qu’ingrédient, soit en tant que contaminant. De nombreux pays ou régions du monde ont mis en place une législation visant à limiter la présence de certains éléments dans les cosmétiques ou les produits de soins personnels afin de garantir un niveau élevé de protection de la santé humaine.

Dans cet article « Parole d’expert », nous posons 5 questions à notre experte Sylvie Barrault, afin d’en savoir plus sur les raisons pour lesquelles des analyses élémentaires doivent être effectuées, comment ces tests sont réalisés et les défis potentiels à surmonter.

En savoir plus sur nos services d'analyse des métaux lourds

 

Question 1

Pourquoi les fabricants doivent-ils effectuer des tests pour quantifier les impuretés élémentaires dans les cosmétiques ?

Les métaux lourds ou les impuretés métalliques présentes à l’état de traces dans les cosmétiques présentent des risques potentiels pour la santé des consommateurs. Par exemple, des métaux lourds tels que l’arsenic, le cadmium, le plomb et le mercure peuvent être toxiques selon les niveaux d’exposition (fréquence, durée et quantité) et d’autres comme le nickel, le cobalt ou le chrome, peuvent provoquer des allergies chez certaines personnes.
De plus, certains produits, comme les rouges à lèvres et les gloss, peuvent être ingérés ou absorbés. Il est donc essentiel pour la sécurité des consommateurs de connaître les niveaux potentiels de ces métaux lourds et de bien comprendre les niveaux d’exposition et le risque toxicologique qu’ils représentent. En Europe, l’annexe II du règlement (CE) 1223 / 2009 interdit l’utilisation de certains métaux lourds et de leurs composés : plomb, cadmium, arsenic, antimoine et mercure, avec des exceptions pour certains composés du mercure dont l’utilisation en tant que conservateurs est autorisée (annexe V).
Mais, comme stipulé dans l’article 17 du règlement, la présence de ces substances interdites est parfois techniquement inévitable malgré ...

Pour lire la suite, téléchargez l'article en remplissant le formulaire ci-dessous :

 

 
 



 En cochant cette case, j’ai pris connaissance qu’Intertek collecte et traite mes données personnelles afin de répondre à ma demande de mise en contact
 En cochant cette case, j’ai compris que mes données pourront être utilisées par Intertek et ses filiales et transférées en France et dans le monde entier pour m’informer sur ses services, son actualité, les évolutions règlementaires ou toutes autres informations susceptibles de vous intéresser

Conformément à la réglementation applicable en matière de protection des données personnelles, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression des données vous concernant, ainsi que des droits de limitation et d’opposition au traitement et à la portabilité de vos données. Pour en savoir plus sur les traitements de données que nous réalisons et les droits dont vous disposez sur vos données personnelles, vous pouvez consulter notre Politique de confidentialité aux articles 12 & 13